Pour info: 519-453-3198

Vivre avec la fibromyalgie

MARC BELLEMARE, ALFRED, ONTARIO; POSTED AUGUST 1, 2021

Bonjour, mon nom est Marc et je vis avec la fibromyalgie depuis 2016.  Je suis retraité des forces armées canadiennes depuis mars 2018 après une longue carrière de plus de 30 ans.  Avant mon diagnostic, j'étais très actif physiquement en jouant au hockey, balle, golfe et plusieurs autres sports.  
Lors de mon retour d'un séjour de 3 ans à Séoul en Corée du Sud, tout allait bien pour la majorité du temps.  Toujours actif, mon temps sur la glace allait bien durant la première année.  C’est durant ma deuxième année, après mon retour au Canada, que je commençais à perdre un petit peu d’énergie ici et là.  A l’automne 2015, je fus transféré à Ottawa, ou je continuais ma vie active à travers du sport.  C’est à ce moment que je m’aperçois que ma cadence physique commence à diminuer mais de peu.  Mon souffle et mon énergie étaient de plus en plus faibles.  
Le plus grand changement de ma vie s’apprêtait à cogner à ma porte.  Et voilà! En août 2016, c’est le départ vers l’inconnu.  Je me lève un matin et tout de suite je savais que quelque chose ne marchait pas avec tout mon corps.  C’est comme si un camion m’avait frappé durant la nuit dans mon sommeil.
Tout un coup, douleur partout sans répit. Comme j'étais militaire à ce moment-là, je me suis rapporté à mon unité médicale pour traitement.  Après plusieurs prises de sang, test physique, rien n’était conclu.  Je fus alors référé au rhumatologiste pour un suivi.  Mes heures de travail ont alors diminué dramatiquement.  La vie militaire commença à être extrêmement affectée.  Alors au mois de septembre 2017, mon médecin m'a placé en congé médical et pour les 9 derniers mois de ma carrière militaire, je les passerais chez moi.  Incapable de travailler, je reste chez moi et essaie de passer le temps du mieux que je peux.
Depuis ma retraite, mon corps continue de me lâcher, mais je sais que je dois continuer du mieux que je peux.  Beaucoup de changement dans ma vie quotidienne et l’ajustement est très difficile.
Depuis quelque mois, je suis volontaire avec l’association de la fibromyalgie du Canada.  Mon but est d’aider les personnes atteintes de cette maladie.  Nous devons être unis ensemble et faire en sorte que tout le monde entende nos cris de souffrances.  Cette maladie est réelle et non dans notre tête.