CONNAISSEZ VOS DROITS DE PATIENT

Au Canada, la loi canadienne sur la santé (LCS) de 1984 oriente les dispositions des soins de santé universels, qui sont offerts par le ministère de la Santé des gouvernements provinciaux et territoriaux. Chaque province et territoire est responsable de fournir à ses résidents une assurance-santé financée par l'État et possède sa propre déclaration des droits des patients documentée et unique. La LCS établit des critères et des conditions liés aux services de santé assurés et aux services de soins de santé complémentaires que les provinces et les territoires doivent respecter, lesquels « protègent, favorisent et rétablissent le bien-être physique et mental des résidents du Canada et facilitent un accès raisonnable aux services de santé sans barrières financières ou autres », afin de recevoir la totalité de la contribution fédérale en espèces dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé (TCS).
Une déclaration des droits du patient est un moyen de mettre en œuvre une approche des meilleures pratiques pour toutes les parties concernées. Elle précise ce qui est attendu de chaque participant, à savoir le patient, le médecin et le fournisseur de soins. Malheureusement, de nombreux canadiens ne connaissent pas leurs droits au sein de leur système de santé provincial/territorial. Les objectifs d'une déclaration des droits du patient sont les suivants:
  1. donner un sentiment de contrôle au patient ou l'autonomiser,
  2. permettre une meilleure communication et participation du patient avec le médecin et les fournisseurs de soins,
  3. veiller à ce que le patient ne se sente pas dominé par le médecin mais égal,
  4. permettre et aider à avoir une discussion libre sur des questions de santé telles que les tests, le diagnostic et les protocoles de traitement,
  5. décrire le rôle et les responsabilités de chaque participant, et
  6. créer des lignes directrices pour la prestation de services.
Il existe deux types de droits dont il faut tenir compte lorsqu'on discute de la déclaration des droits d'un patient : les droits individuels et les droits collectifs. Il faut comprendre la différence pour mieux se représenter et défendre nos besoins. Les droits individuels concernent ce à quoi une personne a droit et/ou doit s'attendre dans ses expériences. Des exemples de droits individuels sont :
  • le droit à l'information,
  • le droit de connaître votre diagnostic,
  • le droit au traitement,
  • le droit à la vie privée et à la confidentialité.
Les droits collectifs sont les droits auxquels une population a droit en tant que société. Ils sont déterminés par des facteurs politiques et sociaux. Les droits collectifs peuvent parler de la grande disponibilité et des services disponibles. Des exemples de droits collectifs seraient les suivants :
  • droit d'accéder aux soins de santé
  • droit à l'égalité d'accès aux soins de santé, peu importe les zones géographiques au Canada
  • droit aux soins de santé, sans discrimination indépendamment du sexe, de la race, de la religion, de l'orientation et des croyances.
Parce que la fibromyalgie est une maladie complexe, multi-systémique, chronique et invisible, les personnes atteintes de fibromyalgie font face à des défis et des besoins médicaux uniques. Nous voulons avant tout être entendus clairement, compris et pris au sérieux. Nous voulons être bien traités et respectés dans tous les aspects de nos capacités et de nos handicaps. Lors de la recherche d'une aide médicale d'urgence pour une douleur incontrôlable, les patients atteints de fibromyalgie ont historiquement été renvoyés et traités avec un manque de respect qui a brisé leur dignité et leur capacité à accéder au traitement. De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie se sont également fait dire par des professionnels de la santé que "tout est dans votre tête" ou "vous êtes fou."
La nouvelle déclaration des droits des patients atteints de fibromyalgie, conçue par des membres du Comité permanent de plaidoyer, traite des principes de base des règles de conduite qui devraient se produire entre le patient et le fournisseur de soins de santé. Elle a été développé par des personnes atteintes de fibromyalgie qui veulent que VOUS vous sentiez autonomiser à être votre propre avocat, à exprimer vos besoins en toute confiance et à recevoir un meilleur traitement pour vous-même et vos proches.